Symptômes de la bronchite

Écrit par les experts Ooreka

 

La toux est le symptôme clé de la bronchite, qu'elle soit chronique ou aiguë, et s'accompagne selon les cas de signes d'infection et/ou de signes respiratoires. La manifestation des symptômes et leur intensité varient cependant en fonction de l'origine et de la nature de la bronchite.

Les symptômes de la bronchite aiguë

La bronchite aiguë est une inflammation aiguë des bronches et des bronchioles qui a le plus souvent une origine infectieuse, un virus le plus souvent, parfois une bactérie, exceptionnellement un champignon. Quel que soit l'agent infectieux en cause, les principaux symptômes des épisodes aigus de bronchite sont :

  • La toux, phénomène naturel pour évacuer les sécrétions bronchiques en excès, est d'abord sèche. Elle évolue après 2 à 3 jours en toux grasse dans 50 % des cas. La toux peut persister pendant 2 à 3 semaines, voire jusqu'à 3 mois. Lorsque la toux reste sèche, les crachats sont difficiles à évacuer.
  • Les expectorations ou crachats sont variables, en quantité, en aspect et en couleur.
  • Des douleurs thoraciques faisant penser à des brûlures accompagnent la phase de toux sèche et sont majorées au moment des quintes de toux. Généralement, ces douleurs s'estompent lorsque la toux devient grasse.
  • La fièvre n'est pas un symptôme systématique. Lorsqu'elle est présente, elle reste souvent modérée (inférieure à 38,5°C).
  • Les signes respiratoires (râles bronchiques) sont rares chez les adultes en bonne santé, plus fréquents chez les enfants. Ils sont toujours présents chez les bronchitiques chroniques.

Les symptômes des formes particulières de bronchite aiguë

La bronchite allergique

La bronchite allergique est une forme particulière de bronchite aiguë dont la cause n'est pas une infection, mais l'exposition à un ou plusieurs allergènes. La bronchite allergique provoque les mêmes symptômes que la bronchite aiguë infectieuse, mais elle peut éventuellement s'accompagner d'autres réactions allergiques concomitantes (réactions cutanées, réactions ORL).

Les bronchites spastique et asthmatiforme

La bronchite spastique et la bronchite asthmatiforme sont respectivement des bronchites rencontrées chez le sujet asthmatique et chez le sujet non asthmatique. Ces bronchites provoquent les mêmes symptômes que la bronchite aiguë, auxquels s'ajoutent des signes caractéristiques de l'asthme, comme le bronchospasme (= contraction réflexe anormale des bronches).

La bronchite dentaire

Chez le bébé, la bronchite dentaire est une forme particulière de bronchite aiguë survenant au même moment qu'une poussée dentaire. Les symptômes de la bronchite dentaire sont strictement les mêmes que ceux d'une bronchite aiguë. Des symptômes résultant de la poussée dentaire peuvent s'ajouter aux symptômes de la bronchite : douleurs dentaires, augmentation de la production de salive, agitation, pleurs importants, etc.

Les symptômes de la bronchiolite

La bronchioliteest une inflammation localisée aux bronchioles. Cette inflammation engendre des symptômes particuliers :

  • Des symptômes ORL proches de ceux d'un rhume ou d'une rhinopharyngite (rhinite, toux sèche, obstruction nasale, peu ou pas de fièvre). Ces symptômes peuvent être les seuls ou précéder de 1 à 3 jours la bronchiolite.
  • Des symptômes respiratoires plus ou moins importants en fonction du degré d'obstruction des voies aériennes :
    • Une dyspnée avec polypnée à prédominance expiratoire : La respiration du nourrisson devient plus rapide et saccadée. 
    • L'expiration s'allonge par rapport à l'inspiration. L'expiration est active, poussée, freinée. Elle devient plus ou moins bruyante, grésillante ou sifflante.
    • Les symptômes respiratoires peuvent aller jusqu'à une distension thoracique et des tirages. La distension du thorax peut être localisée au niveau des côtes ou des épaules. Les tirages correspondent à des signes de lutte, qui se manifestent notamment par des battements des ailes du nez.
  • Des troubles de l'alimentation (risque de fausse-route, troubles de la déglutition, ballonnement intestinal) et du sommeil.

Les symptômes de la bronchite chronique

La bronchite chronique se distingue de la bronchite aiguë par une chronicité des symptômes et une intensité des symptômes variable en fonction du stade d'évolution de la bronchite chronique.

En-dehors de toute exacerbation de bronchite chronique, les symptômes permanents de la bronchite chronique sont principalement :

  • Une toux plus ou moins grasse : la toux peut être intermittente plusieurs mois par an ou persister tout au long de l'année. En général, elle survient surtout le matin au début de la maladie, puis elle devient progressivement présente tout au long de la journée.
  • Des expectorations muqueuses d'aspect variable.
  • L'obstruction progressive des bronches génère une dyspnée avec polypnée (respiration plus rapide que la normale). Au départ, la dyspnée ne survient qu'au cours des efforts physiques, puis progressivement elle devient constante, même au repos. 
  • La dyspnée peut s'accompagner d'un sifflement audible au moment de l'expiration.
  • Des troubles du sommeil sont fréquents : réveils matinaux liés à des maux de tête, somnolence au cours de la journée.

Les symptômes de l'exacerbation de bronchite chronique

Lors d'une exacerbation de bronchite chronique, dont les causes sont multiples, les symptômes récurrents de la bronchite chronique sont exacerbés :

  • La toux devient plus fréquente et plus importante.
  • Les signes respiratoires sont renforcés et la dyspnée est majorée.
  • Les troubles respiratoires et une infection éventuelle augmentent la fatigue et la faiblesse générale de la personne.
  • En cas d'origine infectieuse de l'exacerbation, une fièvre et des frissons accompagnent les autres symptômes.

La gravité des exacerbations de bronchite chronique est définie par des niveaux de gravité établis par Anthonisen (1987).

Les niveaux de gravité des exacerbations de bronchite chronique selon Anthonisen (1987)
Niveaux de gravité Symptômes Autres symptômes
Type I
  • Majoration de la dyspnée
  • Majoration des expectorations
  • Majoration de la purulence des expectorations
 
Type II Deux des 3 symptômes du type I  
Type III Un des 3 symptômes du type I
  • Infection des voies aériennes supérieures dans les 5 jours précédents
  • Fièvre
  • Majoration du wheezing
  • Majoration de la toux
  • Augmentation de la fréquence respiratoire ou cardiaque

Les symptômes évoqués dans la complication d'une bronchite

Au cours d'une bronchite aiguë ou d'une exacerbation de bronchite chronique, la survenue de certains symptômes peut mettre en évidence l'existence d'une surinfection bronchique ou d'une complication de la bronchite.

Chez les enfants, il est courant qu'une bronchite ne reste pas localisée aux bronches. Des épisodes de trachéo-bronchite ou de laryngo-trachéo-bronchite sont courants. Aux symptômes classiques de la bronchite aiguë s'ajoutent alors des symptômes de trachéite et/ou de laryngite :

  • une toux d'irritation ;
  • des douleurs thoraciques ;
  • un enrouement de la voix ;
  • des difficultés respiratoires.

La persistance des symptômes de bronchite au-delà de la durée normale de la bronchite ou l'aggravation des symptômes de la bronchite doit amener à consulter pour évaluer le risque de surinfection bronchique.

De nouveaux symptômes peuvent également apparaître plusieurs jours après le début de la bronchite, et doivent amener à consulter pour évaluer le risque de complication de la bronchite.

La pneumopathie est une complication possible de la bronchite aiguë et engendre des symptômes tels qu'un essoufflement, des douleurs thoraciques et une fièvre élevée.

À noter : Il faut noter que le changement d'aspect et de couleur des crachats au cours de la bronchite ne démontre pas l'existence d'une surinfection bronchique.


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !