Surinfection de la bronchite

Écrit par les experts Ooreka

 

La surinfection bronchique est une bronchite surinfectée, c'est-à-dire que deux causes différentes d'inflammation touchent successivement les bronches :

  • une bronchite aiguë ou chronique de différentes origines ;
  • une surinfection bactérienne qui s'ajoute à la première cause d'inflammation.

Les surinfections bronchiques touchent le plus souvent des personnes atteintes de bronchite chronique, mais elles peuvent également concerner des sujets en bonne santé. Le plus souvent bénigne chez les sujets en bonne santé, la surinfection bronchique est une complication fréquente des exacerbations de bronchite chronique.

Les circonstances de la surinfection bronchique

Une bronchite bactérienne surinfecte une bronchite aiguë virale après quelques jours d'évolution de la maladie. L'infection bactérienne est alors favorisée par :

  • Un déficit immunitaire local au niveau des bronches résultant de l'infection virale :

Ce phénomène est constant chez tous les individus, mais seulement certains présenteront une surinfection bronchique. Il est donc impossible de prédire si un sujet en bonne santé avec une bronchite virale développera une surinfection bactérienne dans les jours suivants. Ce risque reste relativement peu fréquent.

  • Une fragilité des bronches reliée à une pathologie respiratoire (asthme, mucoviscidose, BPCO, bronchite chronique, insuffisance respiratoire, etc.) :

Un patient atteint d'une pathologie respiratoire chronique présente un risque accru de surinfection bactérienne, en cas de bronchite aiguë.

Ce cas est celui de l'exacerbation de bronchite chronique, qui concerne toutes les formes de bronchite chronique, qu'elles soient infectieuses ou non. Selon les patients, les exacerbations de bronchite chronique sont plus ou moins fréquentes.

À noter : L'agent infectieux en cause peut être un virus ou une bactérie. Toutes les exacerbations de bronchite chronique ne sont pas pour autant des surinfections bronchiques.

Les agents infectieux à l'origine d'une surinfection bronchique

Le plus souvent, la surinfection bronchique résulte d'une infection bactérienne et les bactéries les plus souvent impliquées sont :

  • Streptococcus pneumoniæ (pneumocoque) ;
  • Hæmophilus influenzæ ;
  • Moraxella catarrhalis ;
  • Pseudomonas æruginosa ;
  • moins fréquemment, Staphylococcus aureus et des entérobactéries.

Les surinfections bronchiques chez les bronchitiques chroniques peuvent aussi être d'origine virale, les virus impliqués étant ceux communément responsables de bronchite aiguë.

Détection d'une surinfection bronchique

L'évolution de la bronchite aiguë vers une toux grasse accompagnée par des expectorations purulentes ne démontre aucunement l'existence d'une surinfection bronchique. De même, la modification du volume, de la texture et de la couleur des expectorations au cours de la bronchite aiguë ne témoignent pas de la survenue d'une surinfection.

En revanche, quelques signes peuvent être évocateurs d'une surinfection bronchique :

  • la persistance des symptômes de la bronchite au-delà d'une semaine ;
  • l'aggravation des symptômesaprès quelques jours d'évolution de la bronchite ;
  • l'apparition de nouveaux symptômes, notamment des signes respiratoires et/ou d'une élévation brutale et persistante de la fièvre (supérieure à 38,5°C).

Remarque : Face à la survenue de ces signes, il est conseillé de consulter un médecin pour évaluer l'intérêt d'un traitement. Chez les patients atteints de bronchite chronique, une prise en charge médicale est nécessaire.

La prise en charge de la surinfection bronchique

Chez les personnes en bonne santé

Chez les sujets en bonne santé, la survenue d'une surinfection bronchique reste imprévisible, relativement rare et ne démontre pas obligatoirement un critère de gravité de la maladie. Un traitement antibiotique n'est pas systématiquement prescritpar le médecin. Une bronchite bactérienne peut guérir avec le même traitement qu'une bronchite virale chez les sujets en bonne santé.

Attention : Chez les sujets fragiles (bébés et jeunes enfants, femmes enceintes, personnes âgées) ou à risque (patients souffrant de pathologies chroniques), une surveillance médicale est conseillée pour suivre l'évolution de la maladie. Un traitement antibiotique peut ainsi être prescrit au cas par cas, pour prévenir un risque de complication (un risque de pneumopathie le plus souvent).

Chez les bronchitiques chroniques

Pour les patients atteints de bronchite chronique, la surinfection bronchique impose une prise en charge médicale pour plusieurs raisons :

  • La surinfection bronchique constitue un risque important de décompensation d'une éventuelle maladie respiratoire sous-jacente (aggravation brutale et importante de la maladie).
  • La répétition des surinfections bronchiques contribue à l'évolution de la bronchite chronique vers l'insuffisance respiratoire chronique.
  • Chez les bronchitiques chroniques, les bactéries responsables de surinfections bronchiques sont souvent résistantes à plusieurs antibiotiques. Cette résistance aux antibiotiques est la conséquence des nombreux traitements antibiotiques prescrits à ces patients au fil des années et des infections.

Remarque : Un traitement antibiotique n'est toutefois pas systématiquement prescrit. Le médecin évalue l'intérêt d'une antibiothérapie en fonction de l'état de santé du patient et du stade de la bronchite chronique.

La prévention vaccinale contre certains agents infectieux responsables de surinfection bronchique permet une protection des patients contre certains risques de surinfection bronchique. La vaccination recommandée contre la grippe saisonnière et contre les infections à pneumocoque est ici primordiale.


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !