Infection des bronches

Écrit par les experts Ooreka

 

L'infection des bronches provoque dans l'organisme une inflammation des bronches. Les phénomènes d'infection et d'inflammation sont conjointement responsables des symptômes de la bronchite.

Elle est l'un des principaux mécanismes à l'origine de :

  • La bronchite aiguë : l'infection des bronches est la principale cause de la bronchite aiguë.
  • La bronchite chronique : les exacerbations de bronchite chronique ont très souvent comme point de départ une infection des bronches.

Les agents infectieux infectant les bronches

L'infection des bronches est due à une attaque des bronches par différents agents infectieux qui ont un tropisme (= une attirance) pour les voies aériennes supérieures (de la bouche à la trachée) et inférieures (de la trachée aux alvéoles pulmonaires). Ces agents infectieux, qui pénètrent dans l'organisme par inhalation, peuvent être de différente nature :

Bon à savoir : L'infection des bronches et des bronchioles est généralement secondaire à une infection des voies aériennes supérieures. La bronchite aiguë fait ainsi souvent suite à un rhume, une rhinopharyngite, une pharyngite, une laryngite ou une trachéite.

Les dégâts causés par les agents infectieux sur les bronches

Les lésions bronchiques

Les virus responsables des bronchites virales attaquent l'épithélium bronchique (= couche de cellules revêtant la paroi bronchique) et provoquent plusieurs phénomènes :

  • Les virus détruisent les cellules ciliées de l'épithélium bronchique. Les noyaux des cellules s'altèrent, les cellules perdent leurs cils et finissent par nécroser (mort de la cellule).
  • La muqueuse bronchique peut s'ulcérer à certains endroits. L'épithélium peut alors se desquamer.
  • Les virus provoquent une hypersécrétion de la muqueuse bronchique.
  • L'infection virale entraîne la libération de molécules pro-inflammatoires et l'activation de certaines cellules inflammatoires.
  • Les virus inhibent les mécanismes anti-inflammatoires des bronches et créent un déficit immunitaire local, induisant un risque de surinfection bactérienne. Le risque de surinfection bactérienne est accru chez les personnes pour lesquelles les mécanismes de protection naturelle des bronches (tapis muco-ciliaire, cellules immunitaires, bon état des épithéliums des voies aériennes) sont altérés :
    • les personnes âgées ;
    • les bronchitiques chroniques ;
    • les fumeurs ;
    • les asthmatiques ;
    • les personnes atteintes de mucoviscidose, etc.

À noter : Les lésions bronchiques sont globalement similaires lors d'une infection bactérienne, même si d'autres phénomènes peuvent fréquemment s'ajouter à ceux précédemment cités : une obstruction bronchique et une hyper-réactivité bronchique. En cas de surinfection, les dégâts engendrés par les bactéries s'additionnent à ceux provoqués par l'infection virale initiale.

L'infection des bronches à l'origine des symptômes de la bronchite

Les symptômes observés au cours de la bronchite aiguë résultent largement de l'action des agents infectieux sur les bronches :

  • Les signes généraux de l'infection (fièvre, douleurs, fatigue) sont la conséquence de la réaction inflammatoire de l'organisme. La réaction inflammatoire est souvent plus importante lors des infections bactériennes et lors des infections virales par les virus Myxovirus influenzæ et Myxovirus parainfluenzæ.
  • Les expectorations (crachats) résultent de l'hypersécrétion de la muqueuse bronchique.
  • La touxest liée aux lésions bronchiques, à la libération des molécules pro-inflammatoires et à l'augmentation des sécrétions bronchiques.

Infection et inflammation des bronches

L'infection des bronches provoque une réaction inflammatoire de l'organisme et une inflammation localisée à l'arbre respiratoire. La réaction inflammatoire locale englobe les phénomènes suivants :

  • une infiltration de cellules inflammatoires dans les tissus bronchiques ;
  • un œdème de la muqueuse bronchique ; 
  • une nécrose des cellules épithéliales bronchiques ;
  • l'accumulation de mucus, de débris cellulaires et de globules blancs dans les bronches.

L'infection provoque parallèlement une réaction inflammatoire généralisée, responsable de la fièvre et de l'altération de l'état général (fatigue, malaise).

Remarque : Selon la nature de l'agent infectieux, la réponse immunitaire provoquée par l'infection des bronches met en jeu des cellules immunitaires différentes, adaptées à l'agent infectieux (virus, bactérie, champignon). Les symptômes sont pratiquement identiques, que l'infection résulte d'une attaque par un virus ou par une bactérie. Les expectorations peuvent avoir des aspects différents selon la nature de l'agent infectieux, ce qui peut constituer des indices pour le diagnostic du médecin.


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !