Huiles essentielles contre la bronchite

Écrit par les experts Ooreka

 

De nombreuses plantes possèdent des propriétés intéressantes (anti-infectieuses, fluidifiantes, expectorantes, stimulantes, etc.) pour traiter les symptômes de la bronchite, aiguë et chronique. Les huiles essentielles (aromathérapie) et la phytothérapie ont donc une place de choix dans la prise en charge de la bronchite bénigne.

Cependant, ces médecines douces nécessitent un certain nombre de précautions d'emploi. Elles peuvent idéalement compléter le traitement médicamenteux classique mais ne doivent pas compromettre la prise en charge médicale lorsqu'elle s'avère nécessaire.

Huiles essentielles contre la bronchite

Les huiles essentielles renferment l'ensemble des molécules aromatiques non solubles dans l'eau contenues dans une plante ou dans une partie d'une plante. Les huiles essentielles sont des liquides très concentrés, renfermant plusieurs dizaines de molécules ayant des propriétés particulières.

Les huiles essentielles peuvent être prises de plusieurs manières :

  • Par voie orale : Insolubles dans l'eau, elles doivent être dissoutes dans une cuillère à café d'huile végétale ou de miel, ou déposées sur un morceau de sucre, de la mie de pain ou sur un comprimé neutre (vendu spécifiquement avec les huiles essentielles).

Attention : Les huiles essentielles ne doivent jamais être prises pures.

  • En application cutanée : quelques gouttes peuvent être déposées en un point précis de la peau comme un centre nerveux ou un point d'acupuncture. Pour les massages ou les frictions, l'huile essentielle doit être diluée (au moins par 2) dans une huile végétale.
  • En diffusion : les huiles essentielles peuvent être diffusées à froid à l'aide d'un diffuseur d'huiles essentielles ou inhalées en déposant quelques gouttes d'huiles essentielles sur de l'eau chaude. Certains sprays peuvent diffuser des huiles essentielles, par exemple pour assainir l'air ambiant.

Les huiles essentielles utilisées dans le traitement de la bronchite

De nombreuses huiles essentielles présentent des propriétés intéressantes contre les symptômes de la bronchite.

Pour la bronchite aiguë, les huiles essentielles les plus utilisées sont :

  • le bois de rose ;
  • l'eucalyptus globuleux et l'eucalyptus radié ;
  • la myrte rouge ;
  • l'origan compact ;
  • le romarin officinal à 1,8-cinéole ;
  • le thym à feuilles de sarriette et le thym vulgaire à thymol.

Pour la bronchite chronique, les huiles essentielles recommandées sont :

Les huiles essentielles contre la bronchite
Nom commun Nom latin Partie distillée Molécules principales Propriétés intéressantes Contre-indications Modes d'administration
Arbre à thé Melaleuca alternifolia Feuilles 4-terpinéol, gamma-terpinène Antiinfectieux < 7 ans Oral, cutané, diffusion
Bois de rose Aniba rosæodora Bois Linalol, alpha-terpinéol Antiinfectieux < 7 ans Oral, cutané, diffusion
Cyprès Cupressus sempervirens Rameau Alpha-pinène, delta-3-carène, myrcène Décongestionnant, antitussif, antiinfectieux, fluidifiant
  • < 7 ans
  • Inhalation
Oral, cutané, diffusion
Eucalyptus globuleux Eucalyptus globulus Feuilles et rameaux 1,8-cinéole, alpha-pinène, limonène, alpha-terpinéol Décongestionnant, fluidifiant, expectorant, antiinfectieux, antiinflammatoire
  • < 12 ans
  • Asthme
Oral, cutané, diffusion
Eucalyptus radié Eucalyptus radiata Feuilles 1,8-cinéole, alpha-terpinéol, citrals Antiinfectieux, antiinflammatoire, fluidifiant, expectorant
  • < 12 ans
  • Asthme
Oral, cutané, diffusion
Lavande aspic Lavandula spica Fleurs Linalol, 1,8-cinéole, camphre, bisabolène Antiinfectieux, fluidifiant
  • < 12 ans
  • Diffusion, inhalation
Oral, cutané
Myrte rouge Myrtus communis Feuilles 1,8-cinéole, alpha-pinène, acétate de myrtényle, limonène Décongestionnant, expectorant, fluidifiant, antiinfectieux < 7 ans Oral, cutané, diffusion
Origan compact Origanum compactum Parties aériennes fleuries Carvacrol, thymol, para-cymène, gamma-terpinène Antiinfectieux puissant
  • < 12 ans
  • Cutané
  • Diffusion
Oral uniquement
Pin sylvestre Pinus sylvestris Aiguilles Alpha-pinène, béta-pinène, limonène, béta-myrcène, camphène, cadinènes Antiseptique, décongestionnant, antiinfectieux, fluidifiant, expectorant
  • < 12 ans
  • Asthme
Oral, cutané, diffusion
Ravintsara Cinnamomum camphora Feuilles 1,8-cinéole, sabinène, alpha-terpinéol, alpha-pinène, béta-pinène Antiinfectieux, fluidifiant, expectorant, immunostimulant < 7 ans Oral, cutané, diffusion
Romarin officinal à 1,8-cinéole Rosmarinus officinalis Parties aériennes fleuries 1,8-cinéole, camphre, alpha-pinène Fluidifiant
  • < 12 ans
  • Asthme
  • Diffusion, inhalation
Oral, cutané
Sapin de Sibérie Abies sibirica Aiguilles Acétate de bornyle, camphène Décongestionnant, antitussif, antiseptique < 7 ans Oral, cutané, diffusion
Thym à feuilles de sarriette Thymus satureioides Parties aériennes fleuries Bornéol, alpha-terpinéol, thymol, camphène, carvacrol Antiinfectieux
  • < 12 ans
  • Cutané, diffusion, inhalation
Oral uniquement
Thym à linalol Thymus zygis Parties aériennes fleuries Linalol, 4-terpinéol, cis thuyan-4-ol Antiinfectieux < 7 ans Oral, cutané, diffusion
Thym vulgaire à thymol Thymus vulgaris Parties aériennes fleuries Thymol, paracymène, carvacrol Antiinfectieux puissant
  • < 12 ans
  • Cutané, diffusion, inhalation
Oral uniquement

Quelques exemples de prescriptions

À partir de toutes ces huiles essentielles, beaucoup de prescriptions peuvent être élaborées. Quelques exemples de prescriptions peuvent être donnés à titre d'indication :

  • Traitement de la bronchite aiguë bénigne : 1 goutte de bois de rose + 1 goutte d'eucalyptus radié, sur un comprimé neutre, 3 fois par jour, pendant 5 jours.
  • Traitement de la bronchite hivernale : 1 goutte d'eucalyptus globuleux + 1 goutte de thym à linalol, sur un comprimé neutre, 3 fois par jour, pendant 7 jours.
  • Traitement de la bronchite chronique : 1 goutte d'eucalyptus globuleux + 1 goutte de cyprès, sur un comprimé neutre, 3 fois par jour, pendant 10 jours.
  • Traitement de la toux grasse : 1 goutte de thym à thymol + 1 goutte de romarin à 1,8-cinéole, sur un comprimé neutre, 3 fois par jour, pendant 7 jours.
  • Traitement de la bronchite par voie cutanée :
    • 3 gouttes d'eucalyptus radié + 3 gouttes d'arbre à thé + 10 gouttes d'huile de macadamia, en application sur le thorax, 2 à 3 fois par jour, pendant 5 jours.
    • 2 gouttes de pin sylvestre + 2 gouttes de thym à linalol + 2 gouttes de ravintsara + 10 gouttes d'huile de macadamia, en application sur le dos et le thorax, 2 fois par jour, pendant 7 jours.

Des conseils peuvent être demandés au pharmacien et au médecin pour adapter la prescription à l'âge et à l'état de santé du patient.

Recommandations d'utilisation des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont des mélanges très puissants et doivent être utilisées avec précaution. Quelques recommandations générales sont nécessaires pour utiliser en toute sécurité les huiles essentielles :

  • Respecter les indications et les contre-indications de chaque huile essentielle. Demander conseil avant de prendre une huile essentielle.
  • Ne pas utiliser une huile essentielle pure sauf mention contraire.
  • Ne pas utiliser plus de 3 huiles essentielles en même temps.
  • Utiliser les huiles essentielles pendant seulement quelques jours. Ne pas les utiliser en continu, même en diffusion.
  • Ne pas appliquer une huile essentielle près des yeux, dans les oreilles ou le nez, sauf en cas d'indication spécifique.
  • Ne pas utiliser chez les enfants de moins de 7 ans, ou les personnes âgées sans avis médical.
  • Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante.
  • Ne pas utiliser en cas d'épilepsie ou d'allergie aux molécules aromatiques.
  • Bien se laver les mains après application.
  • Ne pas laisser à la portée des enfants.

La phytothérapie contre la bronchite

Outre les huiles essentielles particulièrement efficaces contre la bronchite, certaines plantes peuvent également être utilisées. Certaines d'entre elles sont d'ailleurs utilisées en tant que remèdes de grand-mère depuis très longtemps.

Les plantes commercialisées en phytothérapie sont séchées. Elles peuvent être vendues sous cette forme pour la préparation d'infusions ou de décoctions. Le plus souvent, elles sont réduites en poudre et vendues sous forme de gélules ou de comprimés.

Pour la bronchite aiguë, les plantes les plus utilisées sont :

  • l'eucalyptus ;
  • le sureau ;
  • le thym.

Plus spécifiquement pour les cas de bronchite asthmatiforme, deux plantes sont indiquées :

D'une manière générale, plusieurs plantes ont montré leur intérêt dans le traitement de la bronchite, aiguë et/ou chronique :

  • l'échinacée ;
  • l'eucalyptus ;
  • le marrube blanc ;
  • le pélagornium du Cap, ou umckaloabo (dont les racines sont richesen coumarines et en tanins) ;
  • le thym.
Les plantes contre la bronchite
Nom commun Nom latin Partie utilisée Propriétés contre la bronchite Remarques
Échinacée Echinacea purpurea Racine Immunostimulant
  • Sans toxicité et sans effets secondaires ;
  • en cures de 1 à 3 mois en début d'hiver pour prévenir la bronchite.
Eucalyptus Eucalyptus globulus Feuille Décongestionnant, fluidifiant, expectorant, antiinfectieux L'huile essentielle est plus active que la plante.
Marrube blanc Marrubium vulgare Partie aérienne fleurie Fluidifiant, expectorant, antitussif, dilatateur des bronches Plante du confort respiratoire
Pélargonium du Cap ou umckaloabo

Pelargonium sidoïdes

Pelargonium reniforme

Racine Anti-infectieux (antimicrobien et antiviral), immunostimulant, expectorant
  • Très bien tolérée chez l'enfant
  • Réduction des symptômes et diminution de la durée de la bronchite.
Plantain Plantago major Feuille Antiinfectieux, antitussif, adoucissant, expectorant, antiinflammatoire Antiallergique des voies respiratoires
Sureau Sambucus nigra Baie    
Thym Thymus vulgaris Partie aérienne fleurie Antiseptique, antitussif Apaise les voies aériennes et la toux.

La phytothérapie requiert moins de précautions d'emploi que les huiles essentielles. Néanmoins, il faut prendre quelques précautions avec :

  • les jeunes enfants ;
  • les femmes enceintes ou allaitantes ;
  • les personnes âgées.

Remarque : Il est par ailleurs déconseillé de prendre conjointement des produits de phytothérapie et des huiles essentielles.

Dans tous les cas, le recours à la phytothérapie ou à l'aromathérapie ne doit pas exclure de consulter un médecin pour les personnes fragiles (bébés et jeunes enfants, personnes âgées, personnes atteintes de maladies graves, femmes enceintes).

De même, une prise en charge médicale s'impose devant certains symptômes (gêne respiratoire, fièvre élevée, altération de l'état général, absence d'amélioration ou aggravation des symptômes bronchiques après quelques jours).


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !