Durée de la bronchite

Écrit par les experts Ooreka

 

La durée de la bronchite varie selon la nature de la bronchite. Alors que la bronchite aiguë est une pathologie relativement brève, dont la durée n'excède en général pas 2 à 3 semaines — même si la toux peut persister plusieurs mois — la bronchite chronique se définit comme une toux chronique, permanente, qui n'a pas de durée définie et peut évoluer sur de nombreuses années. Dans la très grande majorité des cas, la bronchite chronique perdure du diagnostic de la maladie jusqu'à la fin de la vie du malade.

Durée de la bronchite : la bronchite aiguë

La durée normale des symptômes de bronchite aiguë

Si une bronchite aiguë non compliquée guérit généralement en 2 à 3 semaines, ses différents symptômes caractéristiques ont des durées variables :

  • La toux sèche dure en général 2 à 3 jours avant d'évoluer en toux grasse dans la moitié des cas.
  • Les douleurs thoraciques sont souvent associées à la phase de toux sèche. Ces douleurs disparaissent en général lorsque la toux devient grasse.
  • La toux grasse persiste sur une durée de 2 à 3 semaines, mais elle peut rester présente pendant 3 mois, ce qui correspond à la durée nécessaire pour obtenir une cicatrisation complète des lésions bronchiques.
  • La fièvre, le plus souvent modérée, régresse en quelques jours. Si la fièvre persiste au-delà de 3 jours, une consultation médicale pour évaluer l'état du patient est recommandée.
  • Les signes respiratoires ne sont pas toujours présents. Constants chez les bronchitiques chroniques et fréquents chez les enfants, ils régressent plus ou moins rapidement après la mise en place d'un traitement spécifique.

Bon à savoir : La durée des symptômes de la bronchite varie selon les individus, mais aussi en fonction de l'éventuel traitement pris par le patient. D'une manière générale, les traitements antibiotiques ne permettent pas de réduire la durée des symptômes de la bronchite.

La durée normale des symptômes, et notamment de la toux, peut être allongée de quelques jours à quelques semaines chez certaines catégories de personnes : 

  • les fumeurs ;
  • les patients atteints de bronchite chronique.

En cas de dépassement de la durée normale de la bronchite aiguë

La persistance des symptômes de la bronchite et notamment de la toux au-delà de la durée normale des symptômes doit amener à consulter un médecin pour s'assurer que le patient ne présente pas une complication de la bronchite ou une surinfection bronchique nécessitant une prise en charge spécifique.

Les personnes fragiles (jeunes enfants, femmes enceintes, personnes âgées) et les personnes (atteints de pathologies chroniques respiratoires ou non) peuvent présenter une durée allongée des symptômes de la bronchite, de quelques jours à quelques semaines.

À noter : Le plus souvent, seule la toux perdure au-delà de la durée habituelle de la bronchite. Elle peut redevenir sèche et prendre la forme d'une trachéite. Cet allongement de la durée de la bronchite chez ces personnes ne signifie pas que la bronchite soit grave. En cas de doute, il est cependant préférable de consulter un médecin.

Dans certains cas, la bronchite rechute une ou plusieurs fois et devient récidivante. La durée de la bronchite semble alors s'allonger et l'intervalle de temps entre les bronchites tend à diminuer voire à disparaître. La toux devient alors progressivement chronique et le diagnostic de bronchite chronique doit être évoqué par le médecin qui prescrira des examens complémentaires. 

Remarque : Dans tous les cas, une durée inhabituelle de la bronchite doit amener à consulter un médecin pour avis médical et examens complémentaires.

La durée de la bronchite chronique

Une fois le diagnostic de bronchite chronique posé par le médecin, la bronchite chronique évolue sans jamais guérir. La bronchite chronique évolue plus ou moins rapidement avec différents stades, le stade ultime étant l'insuffisance respiratoire chronique.

La durée des différents stades d'évolution de la bronchite chronique est imprévisible. Elle dépend spécifiquement de chaque patient atteint en fonction de :

  • la cause initiale de la bronchite chronique ;
  • le stade auquel la bronchite chronique est découverte ;
  • l'efficacité du traitement mis en place ;
  • l'état de santé général du patient, notamment l'existence d'autres pathologies chroniques ou d'une éventuelle obésité ;
  • le nombre et de la fréquence des exacerbations de bronchite chronique ;
  • la prise en charge de la bronchite chronique par le patient lui-même :
    • le sevrage tabagique ;
    • le respect des vaccinations recommandées ;
    • la compliance au traitement (respect du traitement prescrit) ;
    • le respect des règles d'hygiène et de vie recommandées par l'équipe médicale.

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !