Bronchite virale

Écrit par les experts Ooreka
 

La bronchite virale est de loin la plus fréquente des bronchites aiguës. L'infection des bronches par le virus provoque une réaction inflammatoire aiguë de l'organisme. Les effets cumulés du virus et de l'inflammation sur les bronches et les bronchioles sont à l'origine des symptômes de la bronchite virale.

Engendrée par une infection virale, cette pathologie reste bénigne la plupart du temps et guérit spontanément sans traitement.

Bronchite virale : les virus en cause

Les virus sont responsables de 50 à 90 % des bronchites aiguës. De très nombreux virus (au moins 180 virus sont répertoriés) peuvent être responsables d'une bronchite virale. Les plus fréquemment rencontrés sont :

  • les Myxovirus influenzæ (virus de la grippe), particulièrement en automne et en hiver ;
  • les adénovirus ;
  • les rhinovirus ;
  • les virus Coxsackie ;
  • les coronavirus ;
  • plus particulièrement chez les bébés et les jeunes enfants : le virus respiratoire syncitial (VRS) ; les Myxovirus parainfluenzæ ;
  • les virus responsables de maladies éruptives infantiles : le virus de la rougeole ; le virus de la rubéole ; le virus de la varicelle (VZV).

Aussi, le virus impliqué dans une bronchite virale est rarement identifié. Les symptômes, le traitement et l'évolution de la bronchite virale sont les mêmes quel que soit le virus en cause.

Remarque : les prélèvements virologiques nécessaires à l'identification du virus ne sont effectués que ponctuellement à l'occasion d'études épidémiologiques.

Les caractéristiques de la bronchite virale

L'infection des bronches par un virus entraîne :

  • une bronchiolite chez les nourrissons et les jeunes enfants ;
  • une bronchite aiguë chez les enfants et les adultes.

Les virus provoquent une bronchite virale par une suite de phénomènes en cascade :

  • Les virus pénètrent par inhalation dans les voies aériennes supérieures, où ils provoquent une infection ORL (rhume, rhino-pharyngite, laryngite).
  • Les virus progressent le long de l'arbre respiratoire et attaquent les bronches.
  • Les virus se fixent au niveau de l'épithélium bronchique (couche de cellules revêtant la paroi bronchique).
  • Les virus pénètrent dans les cellules épithéliales bronchiques, dans lesquelles ils se multiplient (phase de réplication du virus).
  • Les cellules épithéliales atteintes perdent leurs cils et finissent par nécroser, laissant échapper de nombreuses particules virales qui peuvent aller attaquer d'autres cellules épithéliales.

La bronchite virale est une bronchite particulièrement contagieuse, car les virus sont excrétés en grande quantité dans la salive, les postillons, les crachats, etc.

Les mesures de prévention de la transmission sont donc primordiales dans le cas de la bronchite virale, particulièrement chez les personnes fragiles ou à risque :

  • le lavage de nez, des mains et des objets ;
  • l'utilisation de mouchoirs jetables à usage unique ;
  • le port d'un masque en présence d'une personne fragile ou à risque.

L'évolution de la bronchite virale

La grande majorité des bronchites étant des bronchites virales, le médecin considère généralement en première intention qu'une bronchite est virale, à moins que l'état de santé du patient ne l'oriente vers une autre origine de la bronchite. Le médecin demande donc rarement des examens complémentaires pour confirmer le diagnostic.

La bronchite virale guérit spontanément, en une dizaine de jours, chez les personnes en bonne santé. La toux peut persister plus longtemps, parfois jusqu'à 3 mois.

En cas de bronchite virale, les risques de pneumopathie ou de bronchite à tendance chronique sont moindres par rapport à la bronchite bactérienne. En revanche, une personne peut présenter plusieurs épisodes de bronchite virale au cours d'un même hiver. Ces épisodes sont généralement indépendants les uns des autres, car ils résultent de l'infection par différents virus.

Bon à savoir : le principal risque de complications de la bronchite virale est la surinfection bronchique bactérienne. L'infection virale atténue en effet les défenses immunitaires locales de l'organisme, ce qui crée un terrain favorable aux infections bactériennes. Mais cette complication reste rare.

Le traitement et la prévention de la bronchite virale

Face à des symptômes classiques de bronchite aiguë et en l'absence de facteurs de risque, le médecin considère d'emblée que la bronchite est virale. Le traitement médicamenteux est relativement simple et souvent optionnel :

  • La prise de paracétamol permet d'atténuer la fièvre et de soulager les douleurs.
  • Les fluidifiants bronchiques et les antitussifs sont très souvent inefficaces. Les fluidifiants bronchiques sont déconseillés chez les enfants, contre-indiqués avant l'âge de 2 ans. Les antitussifs sont à proscrire en cas de toux grasse.
  • Les antibiotiques sont inutiles car inefficaces sur les maladies virales.
  • Il n'existe pas de médicament spécifique (antiviral) contre la plupart des virus responsables de bronchite aiguë.

La consultation médicale chez l'enfant et l'adulte en bonne santé n'est pas obligatoire. Le recours aux médecines douces (homéopathie, phytothérapie, aromathérapie) peut contribuer au soulagement de l'épisode de bronchite virale et prévenir la récidive.

Les remèdes de grand-mère sont aussi une alternative. En revanche, chez les sujets fragiles (jeunes enfants, femmes enceintes et personnes âgées) et les personnes à risques (atteints de pathologies chroniques), un avis médical est conseillé.

Bon à savoir : la vaccination contre la grippe saisonnière permet de protéger les personnes vaccinées contre certaines bronchites aiguës. En effet, le virus de la grippe est fréquemment impliqué dans les bronchites virales. Cette vaccination est disponible pour tous, mais elle est fortement recommandée et prise en charge à 100 % pour certains groupes à risque : toutes les personnes de plus de 65 ans, celles de moins de 65 ans atteintes de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes, les sujets obèses et l'entourage familial des nourrissons de moins de 6 mois à risque de grippe grave.


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !