Bronchite asthmatiforme

Écrit par les experts Ooreka

 

La bronchite asthmatiforme est une forme particulière de bronchite aiguë, parfois récidivante, qui associe les symptômes classiques de la bronchite aiguë à des signes respiratoires généralement caractéristiques de la crise d'asthme.

Même si la bronchite asthmatiforme prend toutes les apparences de l'asthme, elle ne doit pas être confondue avec la maladie asthmatique, qui requiert une prise en charge spécifique. Toutefois, une bronchite asthmatiforme peut être l'occasion de la découverte d'un asthme, notamment chez le jeune enfant.

Signes de reconnaissance d'une bronchite asthmatiforme

La bronchite asthmatiforme associe les symptômes de la bronchite aiguë et des signes caractéristiques de l'asthme :

  • une toux sèche ou grasse ;
  • des douleurs thoraciques ;
  • une fièvre absente à modérée ;
  • des sifflements respiratoires (cette bronchite est aussi appelée bronchite sifflante) ;
  • une dyspnée (respiration anormale) ;
  • parfois un bronchospasme (contraction réflexe des muscles lisses entourant les bronches, provoquant une contraction anormale des bronches).

Remarque : Souffrir d'une bronchite asthmatiforme isolée ne signifie pas obligatoirement être asthmatique. En effet, la bronchite asthmatiforme est le plus souvent une bronchite d'origine infectieuse, alors que l'asthme est une pathologie généralement d'origine allergique.

Bien que présentant globalement les mêmes symptômes, la bronchite asthmatiforme doit être distinguée de la bronchite spastique, qui est une forme particulière de bronchite aiguë, fréquemment rencontrée chez le sujet asthmatique.

Les causes de la bronchite asthmatiforme

La bronchite asthmatiforme peut être provoquée par plusieurs phénomènes :

  • dans la majorité des cas, une infection virale ou bactérienne ;
  • un reflux gastro-œsophagien sévère et non traité ;
  • des pathologies chroniques respiratoires ou cardiaques ;
  • un asthme non diagnostiqué chez les jeunes enfants.

La bronchite asthmatiforme résulte d'une irritation des bronches qui se surajoute aux mécanismes classiques de la bronchite aiguë (réaction inflammatoire).

Bronchite asthmatiforme et découverte de l'asthme chez le jeune enfant

Le diagnostic de l'asthme chez l'enfant de moins de 3 ans est complexe. L'asthme à cet âge est appelé spécifiquement asthme du nourrisson. L'asthme du nourrisson peut facilement être confondu avec d'autres pathologies :

En revanche, la bronchite asthmatiforme peut parfois permettre la découverte et l'identification d'un asthme :

  • Des récidives fréquentes de bronchite asthmatiforme doivent amener le médecin à rechercher un éventuel asthme.
  • Des épisodes répétés de bronchite asthmatiforme ou de bronchiolite peuvent constituer les premiers signes avant-coureurs d'un asthme débutant.

L'existence d'un terrain atopique chez l'enfant ou au sein de la famille étaye la possibilité d'un asthme. Le médecin prescrit alors les examens complémentaires nécessaires pour confirmer le diagnostic.

Le plus souvent, l'une des meilleures confirmations de l'existence d'un asthme chez le jeune enfant est l'amélioration de l'état respiratoire de l'enfant après des traitements spécifiques de l'asthme. L'efficacité thérapeutique des bronchodilatateurs de courte durée d'action et/ou des corticoïdes est ainsi testée. Ces médicaments sont inhalés par les enfants grâce à des chambres d'inhalation adaptées à leur âge.

La prise en charge de la bronchite asthmatiforme

La bronchite asthmatiforme est une pathologie le plus souvent bénigne, à l'instar de la bronchite aiguë. En dehors de tout contexte d'asthme, la bronchite asthmatiforme est traitée comme toute bronchite aiguë. Toutefois, si les symptômes respiratoires sont importants et gênent fortement la respiration du patient, des médicaments spécifiques peuvent être prescrits : des bronchodilatateurs en aérosols ou en inhalation.

La bronchite asthmatiforme survient plus fréquemment chez des personnes fragiles :

  • les jeunes enfants ;
  • les femmes enceintes.

La prise en charge des signes respiratoires chez ces personnes fragiles est importante pour limiter les répercussions sur la fonction respiratoire mais aussi pour éviter tout stress chez le patient.

Bon à savoir : Lorsqu'une bronchite asthmatiforme récidive chez un jeune enfant non asthmatique et requiert un traitement bronchodilatateur pour soulager les signes respiratoires, une antibiothérapie (macrolides) peut être prescrite pour prévenir les risques de complications des bronchites aigües (risque de pneumopathies notamment).


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !