Bronches

Écrit par les experts Ooreka

 

L'appareil respiratoire, souvent appelé l'arbre respiratoire en raison de sa forme particulière, est constitué d'un ensemble d'organes assurant la respiration.

La respiration consiste à inspirer de l'air pour fournir de l'oxygène à l'organisme, puis à expirer de l'air pour éliminer le dioxyde de carbone produit par l'organisme.

L'arbre respiratoire se compose :

  • des voies aériennes supérieures (nez, nasopharynx, bouche, oropharynx et larynx) ;
  • de la trachée ;
  • des bronches ;
  • des bronchioles ;
  • et des alvéoles pulmonaires.

La structure des bronches

Les bronches conduisent l'air depuis la trachée vers les poumons jusqu'aux bronchioles. Successivement, les bronches se subdivisent en structures de plus en plus petites :

  • Les deux bronches principales (= les bronches souches) naissent à partir de la trachée au niveau de la carène. La bronche droite dessert le poumon droit et la bronche gauche le poumon gauche.
  • En arrivant aux poumons, les bronches principales donnent naissance aux 5 bronches lobaires (= bronches secondaires).
  • Les bronches lobaires se subdivisent en 20 bronches segmentaires (= bronches tertiaires).
  • Les bronches segmentaires se ramifient en bronches sous-segmentaires.
  • Les bronches sous-segmentaires donnent naissance à environ 3000 bronchioles.

Tout autour des bronches, se trouvent des muscles lisses qui assurent la bronchomotricité.

La bronchomotricité est la contraction et la dilatation des bronches au cours de l'inspiration et de l'expiration pour acheminer l'air le long de l'arbre respiratoire.

Le rôle des bronches

Le rôle principal des bronches est d'acheminer :

  • l'air de la trachée vers les alvéoles pulmonaires où a lieu le mécanisme de la respiration lors de l'inspiration ;
  • l'air des alvéoles pulmonaires vers la trachée lors de l'expiration.

L'intérieur des bronches est revêtu d'un épithélium contenant entre autres des cellules spécifiques :

  • des cellules qui sécrètent le mucus à l'origine des sécrétions bronchiques ;
  • des cellules recouvertes de cils microscopiques vibratiles (mobiles).

L'ensemble des cils, recouverts de mucus, forme le tapis muco-ciliaire, qui constitue l'un des principaux systèmes de protection des poumons. Le tapis muco-ciliaire fonctionne à la manière d'un tapis roulant pour rejeter vers l'extérieur :

  • des poussières inhalées ;
  • des agents infectieux (bactéries, virus, champignons) inhalés ;
  • des débris de cellules digérés par les macrophages (= cellules immunitaires).

À noter : Les sécrétions bronchiques remontées grâce au tapis muco-ciliaire sont en temps normal dégluties.

Lorsque les sécrétions sont produites en grande quantité par les bronches, suite à une pathologie infectieuse ou non, la déglutition ne suffit plus et une toux se met en place, mécanisme naturel indispensable pour expectorer les sécrétions bronchiques en excès.

Les maladies des bronches

De nombreuses pathologies peuvent toucher les bronches :

  • L'atrésie bronchique est une malformation congénitale rare, due à un défaut de formation des bronches.
  • La mucoviscidose est une maladie génétique provoquant entre autres un épaississement des sécrétions bronchiques et une obstruction des bronches, à l'origine d'une bronchite chronique et d'une insuffisance respiratoire.
  • La bronchomotricité peut être altérée. La contraction brutale et involontaire des muscles lisses autour des bronches provoque une diminution du calibre des bronches appelée bronchospasme, l'une des manifestations caractéristiques de l'asthme.
  • Le diamètre des bronches peut augmenter suite à divers mécanismes pathologiques : on parle de dilatation des bronches ou de bronchectasie.
  • Une inflammation peut toucher les bronches et provoquer une bronchite :
    • L'inflammation est aiguë dans la bronchite aiguë et résulte généralement d'une infection par une bactérie, un virus ou un champignon.
    • L'inflammation est chronique dans la bronchite chronique et peut avoir plusieurs origines :
      • des maladies chroniques (asthme, mucoviscidose, BPCO, ...) ;
      • une exposition à des agents irritants (tabac, silice, amiante, ...) ;
  • Des cellules tumorales peuvent se trouver au niveau des bronches et provoquer un cancer du poumon.

Les examens médicaux des bronches

Pour examiner l'état des bronches, expliquer certains symptômes et/ou détecter d'éventuelles anomalies, le médecin a recours à différents examens d'exploration bronchique :

  • La radiographie thoracique permet d'avoir une vision d'ensemble de l'arbre respiratoire. Elle peut être indicatrice d'un problème mais elle ne suffit souvent pas à poser un diagnostic.
  • Le scanner ou tomodensitométrie est l'examen de référence pour étudier la structure des bronches de la trachée jusqu'aux bronches segmentaires.
  • L'examen cytobactériologique des crachats (ECBC) est une analyse des sécrétions bronchiques expectorées pour rechercher un éventuel agent infectieux.
  • La bronchoscopie est une technique d'endoscopie qui permet au médecin de visualiser les bronches jusqu'aux bronchioles et de pratiquer si besoin des examens complémentaires :
    • des prélèvements de sécrétions bronchiques par un lavage broncho-alvéolaire (LBA) pour rechercher un agent infectieux ;
    • des biopsies bronchiques par exemple pour la recherche de cellules tumorales.

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !