Sommaire

Cavité assez méconnue du corps humain, le médiastin est situé au milieu des deux poumons et englobe différents organes vitaux, notamment digestifs et respiratoires. Il peut être le siège de différents troubles associés à certaines pathologies. Que recouvre alors le terme de « syndrome médiastinal » ? On vous répond tout de suite !

Syndrome médiastinal : anatomie du médiastin

Le médiastin est un espace situé dans le centre de la cavité thoracique. Il est limité latéralement par la plèvre du poumon droit et du poumon gauche, supérieurement par le sternum, les cervicales et les vertèbres thoraciques et inférieurement par le diaphragme.

Le médiastin contient ainsi des organes comme le cœur, les grands vaisseaux (l'aorte, les veines caves), la trachée, l'œsophage, le thymus, le système lymphatique et certains nerfs (nerf laryngé récurrent, nerf phrénique, chaîne sympathique).

Enfin, le médiastin est anatomiquement divisé en plusieurs parties : le médiastin antérieur, moyen et postérieur.

Causes du syndrome médiastinal

Le syndrome médiastinal comprend l’ensemble des signes qui traduisent la présence de tissus anormaux, d’air ou de liquide à l’intérieur de la cavité médiastinale.

Cette présence d'air ou d'une masse hydrique peut recouvrir différentes causes (tumorales ou d'origine vasculaire) telles qu'une anomalie œsophagienne, un pneumomédiastin, un pneumopéricarde, un abcès médiastinal, un anévrisme de l'aorte thoracique, une tumeur (du péricarde, thymique, du sternum, de la plèvre, endocrinienne etc.), un lymphome et une hernie hiatale.

Symptômes du syndrome médiastinal

Le syndrome médiastinal, appelé aussi syndrome de compression médiastinale, peut provoquer différents symptômes suivant la localisation de la cause de celui-ci (le plus souvent une tumeur) :

  • dysphagie (due à la compression de l'œsophage) ;
  • dyspnée ;
  • toux sèche ;
  • hépatomégalie et ascite (dues à la compression de la veine cave) ;
  • douleurs vertébrales ou intercostales ;
  • douleurs du diaphragme ;
  • céphalées et vertiges ;
  • œdèmes du visage.

Syndrome médiastinal : diagnostic et traitement

Dans la majorité des cas, la découverte du syndrome médiastinal est radiologique : sur une radiographie pulmonaire faite soit devant des manifestations mineures, soit de façon systématique, ou au décours d'un autre problème de santé.

On mettra évidemment en parallèle les signes cliniques et l'interrogatoire du patient sur ses symptômes. Le traitement de la compression du médiastin sera comme expliqué plus haut, directement dépendant de la cause. Pour le diagnostic, on pratiquera en routine :

Ces différents examens permettent de diagnostiquer, mais aussi localiser et préciser l'aspect de la compression médiastinale que l'on vient d'identifier. Devant tout symptôme inhabituel ou invalidant listé plus haut, n'hésitez pas à consulter votre médecin généraliste ou devant un caractère d'urgence, à appeler le 15.