Sommaire

Le syndrome pleural est un ensemble de signes en rapport avec la présence de liquide, de gaz ou de tissu anormal entre les deux feuillets pleuraux. Zoom sur les causes et les différents types de syndrome pleural dans la suite de notre article.

Syndrome pleural : définition

La plèvre est l'enveloppe séreuse située autour des poumons, elle comprend deux feuillets qui glissent l'un sur l'autre lors des mouvements d'inspiration et d'expiration. Le feuillet interne, au contact du poumon, est la plèvre viscérale et le feuillet externe, au contact de la cage thoracique, est la plèvre pariétale.

À l'état physiologique, les deux feuillets renferment une cavité virtuelle qui contient une faible quantité de liquide. Dans certaines pathologies, cette cavité se remplit normalement de liquide ou d'air. Lorsqu'il s'agit d'air, ou d'un épanchement gazeux, on parle de pneumothorax. Dans d'autres cas, elle est infiltrée par des cellules anormales.

Le syndrome pleural regroupe les signes cliniques et radiologiques qui traduisent la présence de liquide, d'air ou de tissu anormal sur l'un des deux feuillets de la plèvre.

Quelles sont les causes du syndrome pleural ?

Un syndrome pleural peut apparaître lors de différentes pathologies.

Causes des épanchements liquidiens

Les pathologies à l'origine d'un épanchement liquidien sont les suivantes :

Syndrome pleural : causes des épanchements gazeux

Un pneumothorax est lié à une brèche mettant en communication la cavité pleurale et les voies aériennes, cela entraîne une rétraction du poumon. Il peut survenir dans les cas suivants :

  • pneumothorax idiopathique (pas de cause identifiée) par rupture de bulles ;
  • cause traumatique ;
  • secondaire à une pathologie pulmonaire sous-jacente : broncho-pneumopathie obstructive, asthme, infection pulmonaire, pneumopathies interstitielles, cancer broncho-pulmonaire, maladies de système (polyarthrite rhumatoïde).

Causes des anomalies du tissu pleural

Les anomalies du tissu pleural telles qu'une infiltration tumorale ou une fibrose peuvent également donner un syndrome pleural.

Symptômes liés à un syndrome pleural clinique

Le syndrome pleural clinique se traduit par :

  • une gène respiratoire (dyspnée) ;
  • une toux sèche ;
  • une distension asymétrique du thorax ;
  • une abolition des vibrations vocales à la palpation du thorax ;
  • une matité à la percussion pour l'épanchement liquidien, un tympanisme pour le pneumothorax ;
  • un frottement pleural à l'auscultation pour l'épanchement liquidien ± un souffle pleurétique ;
  • une diminution ou une abolition du murmure vésiculaire à l'auscultation.

Différents types de syndrome pleural radiologique

Le syndrome pleural radiologique se visualise sur la radiographie thoracique de face et de profil. Le scanner thoracique peut ensuite venir préciser les lésions car il étudie le thorax en coupes horizontales.

Syndrome pleural radiologique lié à un épanchement pleural

Le syndrome pleural radiologique, pour un épanchement pleural, se manifeste par :

  • un émoussement du cul-de sac pleural inférieur (angle unissant la plèvre costale avec la plèvre diaphragmatique) en cas d'épanchement liquidien minime ;
  • une opacité (zone apparaissant en blanc) inférieure, au niveau des bases pulmonaires (au bas des poumons), dessinant une ligne creusée en forme d'arc, on parle de la ligne de Damoiseau.

En cas d'épanchement important, l'opacité concerne toute la moitié du thorax et parfois refoule du côté opposé les structures du médiastin, structure située entre les deux poumons et contenant le cœur et ses vaisseaux.

Syndrome pleural radiologique lié à un épanchement gazeux

L'épanchement gazeux (pneumothorax) est confirmé face à :

  • une hyperclarté (zone moins dense qui apparaît en noir) du côté atteint, particulièrement visible au sommet ;
  • une ligne bordante (liserée) qui correspond à la plèvre viscérale visible autour du poumon rétracté.

Dans les cas les plus sévères, il existe un déplacement du médiastin du côté opposé au pneumothorax, une rétraction importante du poumon, un abaissement du diaphragme, et un élargissement des espaces entre les côtes.

Syndrome de masse pleurale

Le syndrome de masse pleurale correspond à la présence d'une infiltration anormale de tissu au niveau de la plèvre, d'origine tumorale.

Il se caractérise par une opacité raccordée à la paroi thoracique et qui refoule le poumon. Souvent, il existe un épanchement pleural liquidien associé, de faible abondance (comblement du cul-de-sac pleural inférieur).